Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 17:17
 














 Heureux celui que Dieu éclaire,
 il tient la vie du jour naissant.

Jésus Christ, lumière du monde !
Heureux celui qui est lumière,
sa lampe est flamme du Vivant.

Le Vivant, lumière du monde !
Heureux le coeur devenu braise,
 il est chaleur la nuit durant.

Aujourd´hui, lumière du monde !
Mais quel est l´homme qui peut dire :
en moi brûle un feu dévorant ?

Ouvre nos coeurs, Esprit de Dieu,
que nous soyons lumière et feu !

Ouvre nos coeurs, Esprit de Dieu.




Claude Bernard





Partager cet article

Repost0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 22:54
             Elle s'appelle Emmanuelle ...
              elle est née le 19 juin 2008 à 23h 23

Partager cet article

Repost0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 17:16
 















    Dis papa connais-tu le Bon Dieu ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa
    Dis papa l'as-tu vu le Bon Dieu ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa


  Mais oui ma chérie
   je le connais
    Il est en nous et dans tout
    En un mot il est partout
    Mais oui ma chérie,
    oui je l'ai vu
    Dans la pierre du chemin
    Dans la rose de ton jardin

    Ha bon !
    Dis papa connais-tu le Jésus ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa
    Dis papa l'as-tu vu le Jésus ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa



    Mais oui ma chérie
    je le connais
    Il revient au cours des temps
    Changer le cœur
    des méchants
    Mais oui ma chérie,
    oui je l'ai vu
    Dans le pauvre qui a faim
    A qui je donne un peu de pain
    Ha bon !
    Dis papa connais-tu l'Saint-esprit ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa
    Dis papa l'as-tu vu l'Saint-esprit ?
    Réponds-moi, réponds-moi, dis papa


    Mais oui ma chérie
    je le connais
    Car il est le feu secret
    Qui brûle en nous à jamais
    Mais oui ma chérie,
    oui je l'ai vu
    Dans les yeux des braves gens
    Et dans l'amour de ta maman
    Ha bon !
    Ho merci, mon papa j'ai compris
    Qu'à nous trois on fait le Paradis

 
 


 
  Grâce à Dieu
  c'est bien vrai  ma chérie
  Ta maman, ton papa avec toi
   C'est la vie


                                                                         Année : 1962
                  Auteurs compositeurs : Georges Guétary
                                           


Partager cet article

Repost0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 17:36

















1 -
Touche nos oreilles,

Nous entendrons.
Souffle sur nos lèvres,
Nous parlerons.
Donne ta lumière,
Nous brillerons.
Montre-nous ta route,
Nous marcherons.
 
Dieu silence tu nous as parlé :
Lumière dans nos yeux,
Ferment dans notre pain.
 
2 -
Tourne ton visage,

Nous te verrons.
Coule dans nos veines,
Nous guérirons.
Vienne l’espérance,
Nous t’attendrons.
Brille ton étoile,
Nous partirons.
 
3 -
Ouvre-nous la porte,

Nous entrerons.
Dresse-nous la table,
Nous mangerons.
Fais jaillir la source,
Nous renaîtrons.
Fais chanter la flûte,
Nous danserons.




Paroles et musique :
 Marc Ginot
 







Partager cet article

Repost0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 12:26


                                                  

Combien faut-il de personnes pour changer une ampoule grillée ?
 question stupide  ou  stupide question ..... peut-être pas.......
 
L'humour fracassant de ce billet ne sera peut-être pas évident
pour celle ou celui qui ne connait pas bien
les différentes subtilités des pensées religieuses en cause....
 
Mais cela vaut son pesant d'or !

 

   




   
Combien d'agnostiques faut-il ?
Aucun,
 ils n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur l'existence des ampoules.
   
Combien d'évolutionnistes faut-il ?
100, 1 pour l'installer et 99
pour démontrer qu'elle est apparue
du fait du hasard.
   
Combien d'écologistes faut-il ?
Aucun ! ils sont content que l'ampoule
dévoreuse d'énergie soit en panne,
les étoiles, la lune et le soleil suffiront largement
pour nous éclairer..
   
Combien de charismatiques faut-il ?
1 pour l'installer
et 2 derrière lui pour le rattraper s'il tombe.
   
Combien de pentecôtistes faut-il ?
6, 1 pour la poser,
2 pour dire qu'ils préféraient l'ancienne ampoule
 et 3 pour protester si jamais c'est une femme
qui a posé l'ampoule.
   
Combien d'anglicans faut-il ?
3, Un pour la remplacer,
 et un pour servir le thé à la fin du service
et un pour servir le pouding
   
Combien de Protestants faut-il ?
Au vu de la complexité d'une ampoule,
 il faudra avant tout réunir le conseil presbytéral, comprendre la raison de la panne, et
faire une recherche sur les nombreuses sortes d'ampoules existantes sur le marché pour éventuellement faire son remplacement.
   
Combien de télé-évangélistes faut-il ?
10, un pour la changer
et 9 pour trouver l'argent pour la poursuite
 du ministère des ampoules.
   
Combien de darbystes faut-il ?
Il faut commencer par réunir le conseil des anciens pour décider  si l'on peut débloquer les fonds nécessaires pour changer  l'ampoule grillée.
   
Combien de mormons faut-il ?
2, bien sûr,
un pour la changer et un pour tenir les vélos
pendant ce temps-là.
   
Combien d'adventistes faut-il ?
Cela dépend,
est-ce que l'ancienne ampoule a grillé un samedi ?
 
   
Combien de témoins de Jéhovah faut-il ?
Les T de J ne s'occupent plus des ampoules,
la fin du monde est bien trop proche
 
   


Combien de catholiques faut-il ?
Aucun, les catholiques utilisent des cierges
   
Combien d'athées faut-il ?
Aucun, les ampoules n'existent pas.
   
Combien d’évangéliques faut-il ?
3, un pour vérifier si elle est bien grillée,
l’autre pour vérifier
qu’il n’y pas de problèmes de Saint-Esprit,
le troisième pour finalement la changer.








Partager cet article

Repost0
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 18:57

















myspace layouts, myspace codes, glitter graphics


1.

Le Seigneur reviendra !
Il l'a promis, il reviendra la nuit qu'on ne l'attend pas.
Il l'a promis, ne sois pas endormi cette nuit-là !
 
Dans ma tendresse je crie vers lui :
Mon Dieu, serait-ce pour cette nuit ?
Le Seigneur reviendra !
Ne sois pas endormi cette nuit-là !
 
2.

Tiens ta lampe allumée,
Ton âme clair, qu'il ait de la lumière pour ses pas !
Ton âme claire pour qu'il n'ait pas de peine à te trouver !
 
Dans ma tendresse je crie vers lui :
Mon Dieu, serait-ce pour cette nuit ?
Tiens ta lampe allumée,
Pour qu'il n'ait pas de peine à te trouver !
 
3.
Attends-le dans ton coeur,

Ne rêve pas de prendre loin de lui ton p'tit bonheur !
Ne rêve pas, qu'il fasse clair et bon dans ta maison !
 
Dans ma tendresse je crie vers lui :
Mon Dieu, serait-ce pour cette nuit ?
Attends-le dans ton coeur,
Qu'il fasse clair et bon dans ta maison !
 
4.

Nous serons tout pour lui,
Quand il viendra, il essuiera les pleurs de toute la vie.
Tout pour sa joie, puisqu'il est tout pour nous pendant la vie.
 
Dans ma tendresse je crie vers lui :
Mon Dieu serait-ce pour cette nuit ?
Nous serons tout pour lui,
Puisqu'il est tout pour nous pendant la vie.





Aimé Duval.
extrait





Partager cet article

Repost0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 18:49






















Ouvons bien les yeux

La nature est si belle 

Si fraîche est la fleur

Si limpide est le ruisseau

Que le monde est beau !

Ouvrons bien les yeux

La nature est si belle

La terre et les cieux

Chantent la gloire de Dieu.





Chanson de jeunesse


 

Partager cet article

Repost0
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 18:45








 







                





Il était une fois un petit garçon qui voulait rencontrer Dieu.

Comme il savait que ce serait un long voyage pour se rendre à sa maison, il remplit sa valise de quatre bonbons et de six bouteilles de limonade et se mit en route.
 
Trois pâtés de maison plus loin, il vit une vieille dame.
Assise dans le parc, elle fixait quelques pigeons.

Le garçon s’assit près d’elle et ouvrit sa valise. Il s’apprêtait à prendre une limonade lorsqu’il remarqua l’air affamé de la vieille dame. Il offrit donc un bonbon. Elle accepta avec reconnaissance et lui sourit. Son sourire était si joli que le garçon voulut le voir encore. Il lui offrit donc une limonade.
Elle lui sourit de nouveau. Le garçon était ravi !
 
Ils restèrent ainsi tout l’après-midi à manger et à sourire, sans dire un seul mot.  
Lorsque le soir tomba, le garçon se rendit compte qu’il était très fatigué et se leva pour partir. Cependant, au bout de quelques pas à peine, il se retourna, courut vers la vieille dame et la serra dans ses bras. Elle lui fit alors son plus beau sourire.
 
Peu de temps après, lorsque le garçon franchit la porte de sa maison, son regard joyeux étonna sa mère.   Elle lui demanda :
« Qu’as-tu fais aujourd’hui qui te rende si heureux ? »
 
Il répondit :
 « J’ai déjeuné avec Dieu. »
Mais avant que sa mère puisse répondre, il ajouta :
« Tu sais, elle a le plus merveilleux des sourires ! »
 
Entre temps, la vieille dame, rayonnante de joie elle aussi, retourna chez elle.

Frappé de l’expression paisible qu’elle arborait, son fils lui demanda :
« Mère, qu’as-tu fait aujourd’hui qui te rende si heureuse ? »
 
Elle répondit :
« Au parc, j’ai mangé des bonbons avec Dieu. »
 Mais avant que son fils puisse répondre, elle ajouta :
« Tu sais, il est beaucoup plus jeune que je ne le croyais. »




                                                            Quelle image nous faisons-nous de Dieu ?

Partager cet article

Repost0
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 11:35























Que dans le coeur des hommes
Chante une joie profonde.
Que dans le coeur des hommes
Brille un grand feu d'espoir.
Jésus est vivant
Un homme a vaincu la mort
avec lui nous vivrons pour toujours.



   Piorro Pilet




















Partager cet article

Repost0
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 12:38


     
 

Si tu veux partir à la recherche de Dieu, ne pense pas
que tu te lances à la poursuite de l'insaisissable.

Dieu t'attend déjà.

Ce désir qui est en toi de partir à sa recherche
 vient de lui.

C'est son appel.

 Il ne veut pas encore que tu le saches,
mais crois-moi, ce désir vient de lui.

Dieu attend que le désir qu'il t'inspire soit devenu
ton désir, pour se donner à toi.

Ce n'est pas toi qui le traques, qui le saisis,
qui le forces à se donner à toi.

Oh ! non, Dieu ne se laisse pas ainsi saisir.

C'est lui qui se fait pressentir, qui se découvre,
qui se donne à toi.

Pour le recevoir et le saisir, encore as-tu besoin
de sa force à lui, car la tienne ne sera jamais
assez puissante ...



                  Yves Raguin




          
                           




 
     


Partager cet article

Repost0