Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 20:00


 

 



Beaucoup de gens croient qu'ils veulent quelque chose, mais quand enfin ils l'ont  : ce n'est pas ça que je voulais.

Certains vendent leur vie pour atteindre une position. C'est un peu exagéré, n'est-ce pas David ? Pas vraiment. Nous achetons tous quelque chose avec nos 24 heures. Nous les dépensons. Ceux qui courent vers le sommet trouvent souvent que ce n'était pas ça qu'ils désiraient.

Ou la jeune fille pense : « Si seulement j'avais un mari, ma vie sera complète. » Si c'est comme ça, il y a des milliers de femmes qui lui donneraient leur mari avec joie et même dans un papier cadeau.

Quand enfin elle l'a (et j'espère qu'il ne venait pas d'une de ces milliers de femmes qui voulaient larguer le leur) ... déception. Il n'était pas celui qu'elle cherchait. Mais, pas de problème. Elle va le refaire à l'image de ce qu'elle l’imaginait.

Voilà la recette du bonheur (gag !).

Là, il y a un jeune homme qui vend son intégrité pour pouvoir s'amuser dans la vie. Ça marche pour un temps et puis tout commence à devenir fade ... ennuyeux, quoi ? C'est pourquoi il recommence. Il donne tout pour atteindre quelque chose, mais ce qu'il veut semble toujours un peu au-delà de sa portée.

Le vieux Moïse était pasteur de quelques millions de gens comme ça. Dieu leur a montré d'incroyables miracles comme personne n'a jamais vu. Pourtant, écoutez-les au bout de quelque temps : « Du pain du ciel ? J'en ai marre de ça. Je me souviens de l’Egypte où nous avions de l'aile et des poissons et toutes sortes de bonnes choses. Nous sommes devenus des misérables ! » C'est pour cela que le Seigneur leur a donné de la viande, mais ils n'ont pas trouvé la joie qu'ils cherchaient. Plutôt le vide.

« Ils se sont souciés seulement d'eux-mêmes dans le désert, ils ont provoqué Dieu avec leurs demandes incessantes. Il leur a donné exactement ce qu'ils demandaient—mais leur cœur est resté vide. (Ps. 106:15, version Le Message)

Arrêtez et réfléchissez un moment. Vous dépensez votre vie dans quel but ? Est-ce que vos souhaits comblent  votre cœur ?

Si vous n'avez que le vide,  il se peut que vous vouliez voir de plus près quelque chose du Dieu, source de la plénitude.

« Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui (Jésus) ; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. » (Col. 1: 19, 20)
Si vous vous dépensez en cherchant Jésus, vous trouverez la plénitude que vous cherchez.
« Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, des délices éternels à ta droite. » (Ps. 16 :11) Ça c'est la plénitude !

 (... ) Taches de Café  David Porter 

 

 

Partager cet article

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 17:59

" Le temps fuit sans retour ", disaient les Latins
et la Bible fait écho :
    " Les jours de l'homme sont plus rapides que la navette du tisserand ".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une chose qu'on peut apprendre

en observant une horloge,

c'est que ses aiguilles

ne restent pas une seule minute

à ne rien faire.

 

 


 

 

Celui qui se relâche dans son travail

est frère de celui qui détruit

Proverbes 18.9.

 

 

Partager cet article

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 12:28


 

Vous voilà mon Dieu.
Vous me cherchiez ?
Que me voulez-vous ?
Je n’ai rien à vous donner.
Depuis notre dernière rencontre,
je n’ai rien mis de côté pour vous.


Rien… pas une bonne action. J’étais trop lasse.

Rien… pas une bonne parole.  J’étais trop triste.

Rien que le dégoût de vivre, l’ennui, la stérilité.


- Donne !


- La hâte, chaque jour, de voir la journée finie, sans servir à rien.
Le désir de repos loin du devoir et des œuvres, le détachement

du bien à faire, le dégoût de Vous, ô mon Dieu !


- Donne !


- La torpeur de l’âme, le remords de ma mollesse
et la mollesse plus forte que le remords…


- Donne !


- Le besoin d’être heureuse,  la tendresse qui brise,
la douleur d’être moi sans secours…


- Donne !


- Des troubles, des épouvantes, des doutes…


- Donne !


- Seigneur ! Voilà que, comme un chiffonnier,
Vous allez ramassant des déchets, des immondices.
Qu’en voulez-vous faire, Seigneur ?


- Le Royaume des Cieux...

 

 

Marie Noël (1883-1967)


 

Partager cet article

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 12:39

 

 

      

 

 

 

 

 

 

Est–ce là le jeûne auquel je prends plaisir,

Un jour où l'homme humilie son âme ?

Courber la tête comme un jonc,

Et se coucher sur le sac et la cendre,

Est–ce là ce que tu appelleras un jeûne,

Un jour agréable à l'Eternel ?

 

 

 

Voici le jeûne auquel je prends plaisir :
Détache les chaînes de la méchanceté,
Dénoue les liens de la servitude,
Renvoie libres les opprimés,
Et que l’on rompe toute espèce de joug ;

Partage ton pain avec celui qui a faim,

 

Esaïe 58, 5-7



 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 19:02


 

 


 

Le meilleur héritage qu'une père puisse laisser à ses enfants, c'est un bon exemple.

 

Vous savez aussi que nous avons été pour chacun de vous ce qu'un père est pour ses enfants (...)

 

1 Thessaloniciens 2.11

 

 

Partager cet article

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 11:51

 
Quand le vol de la tempête
Viens assombrir ton ciel bleu,
Au lieu de baisser la tête,
Compte les bienfaits de Dieu.

 
Compte les bienfaits de Dieu,
Mets-les tous devant tes yeux,
Tu verras, en adorant,
Combien le nombre en est grand.

 
Quand sur la route glissante
Tu chancèles sous la croix,
Pense à cette main puissante
Qui t'a béni tant de fois.

 
Si tu perds dans le voyage
Plus d'un cher et doux trésor,
Pense au divin héritage
Qui là-haut te reste encor.

 
Bénis donc, bénis sans cesse
Ce Père qui chaque jour
Répand sur toi la richesse
De son merveilleux amour.

 

Partager cet article

Repost 0
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 18:52

 


 


 

 

 


 

 

 

 

Dieu n'intervient dans les affaires

des hommes que lorsqu'ils l'y convient.

 

 

 

  Voici, je me tiens à la porte, et je frappe.

Si quelqu’un entend ma voix
et ouvre la porte, j’entrerai chez lui,

je souperai avec lui, et lui avec moi.

 

Apocalypse 3, 20

 

Partager cet article

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 12:42


 

 

 

 

 



J’ai l’assurance de mon salut
Par la présence du Seigneur Jésus.
Son sang du péché m’a racheté,
Son Saint-Esprit m’a régénéré.
 
C’est mon histoire, c’est là mon chant :
Louer mon Sauveur le jour durant !
C’est mon histoire, c’est là mon chant :
Louer mon Sauveur à chaque instant.
 
Parfait repos et parfait bonheur ;
En mon Sauveur, j’ai la paix du cœur ;
Je veille en attendant ton retour ;
Je suis comblé, sûr de ton amour.

 

Lyriques: , 1873 (Blessed As­sur­ance)

Musique  :  1873.
 

Partager cet article

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 08:22


221122

 

 

 

 

 

Si vous saviez quel Sauveur je possède
Redites-moi l'histoire
Sans Jésus je ne puis vivre
Veille au matin
Oh la paix que Jésus donne
Mon Sauveur demeure
Le nom de Jésus est si doux
Je connais un pays
Du ciel bientôt Jésus va revenir
Voir mon Sauveur face à face
Dans mon âme un beau soleil brille
Quel ami fidèle et tendre
Oui, le bonheur et la grâce
Je connais un pays
Je veux monter sur la montagne
Jésus me demande d'être
Quel repos céleste.

 

 

à Dieu
Marguerite


1954 - 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sms - dans et voilà
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 12:23

 

 

On dit que « Partir c'est mourir un peu »
Partir c'est mourir un peu,
Mais s'en aller pour chercher Dieu,
C'est trouver la vie.
Partir c'est mourir un peu
Partir c'est mourir un peu,
Mais s'en aller pour chercher Dieu
C'est trouver la vie.

1 -

Chercheur de Dieu ton cœur était insatisfait
Tout autour de toi

c'était les idoles qu'on adorait,
Sacrifier sa vie celle de ses enfants
Aux dieux sanguinaires, aux dieux de l'argent
C'était pas l'appel que tu entendais

au fond de ton cœur.

2 -

Aussi un beau jour tu es parti en aventurier
Coupant les racines

qui te retenaient à ton passé
« Pars de ton pays je te bénirai
Car j'ai fait pour toi un très beau projet »
Disait cette « Voix »

que tu entendais au fond de ton cœur.

3 -

Et tu as cru, toi qui n'pouvais

plus avoir d'enfants,
Quand la «Voix » disait :

« Compte les étoiles dans le firmament
Tu auras des fils encor plus nombreux.
Tu seras le Père des « chercheurs de Dieu »
De ceux qui saurons, comme toi,

écouter au fond de leur cœur.

4 -

Le Dieu Vivant, car c'était Lui qui te parlait
Te donne un enfant,

toi qui n'pouvais plus en espérer
Et lorsqu'il te dit :

« Donne-moi la vie De ton fils unique »

toi tu obéis
Tu sais que Dieu seul peut guider la vie

et combler ton cœur.

 

ABRAHAM
Le chercheur de Dieu

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sms - dans Vidéo
commenter cet article

Texte Libre