Si l’Eternel ne bâtit la maison,
Ceux qui la bâtissent travaillent en vain ;
Si l’Eternel ne garde la ville,
Celui qui la garde veille en vain.
En vain vous levez–vous matin,
vous couchez–vous tard,

 Et mangez–vous le pain de douleur ;
Il en donne autant à ses bien–aimés pendant leur sommeil.

Psaume 127,1


Par sms - Publié dans : Ils ont écrit
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Texte Libre






 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés