Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 17:06
Les vieux…

 

 

 

Je voudrai m’adresser à ceux
Qui ne veulent pas être «vieux».
Alors, amis que cela choque,
Comment désigner notre époque ?
Il faut bien une appellation
Pour ceux de ma génération ?

 

D’autres ont cherché avant nous
Des mots plus «jeunes», des mots plus doux
Quelqu’un m’a soufflé : «les anciens»…
Les anciens vous trouvez ça bien ?
Ça sent un peu le renfermé
La poussière, les antiquités…


 

Têtes blanches, ont trouvé certains
Têtes blanches, ça se voit de loin !
Et voyez donc nos coquettes…
Teintes en blondes ou en brunettes :
Sincèrement cette appellation
Ne leur donne pas satisfaction.


 

On a trouvé ; « jeunes d’autrefois».
Il est bien évidant ma foi,
Que si nous étions jeunes naguère,
Autrefois et avant la guerre,
Nous ne pouvons, cela saute aux yeux,
D’être aujourd’hui que des vieux !


 

Moi, ce qui me met en rage
C’est le terme «troisième âge»
Qui fait penser à la layette,
Au biberon, à la poussette,
On nous rejette dans l’enfance !
C’est une misérable offense !


 

Et bien non ! J’ai beau réfléchir,
Et puisque hélas il faut vieillir,
Acceptons donc, faute de mieux…
D’être simplement des «bons vieux».

 

Ce mot évoque la tendresse,
Les pépés de notre jeunesse
L’accord si doux et si réconfortant
Des vieux et des petits enfants.


 

La vie nous a donné généreuse,
Une longue vieillesse heureuse,
C’est une gentillesse gratuite,
Qui n’est pas due à nos mérites :
Tant de jeunes fauchés avant l’âge !
Malgré leur valeur, leur courage !


 

Alors chers mais au grand âge,
Montrons-nous donc un peu plus sages,
Heureux et fiers d’être vieux,
Puisque ne vieillit pas qui veut !

Auteur inconnu…

 

 

Les vieux…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre