Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 06:36
Le bonheur.

Si tu ne trouves pas le bonheur,
c'est peut-être que tu le cherches ailleurs...
Ailleurs que dans tes souliers.
Ailleurs que dans ton foyer.

Selon toi, les autres sont plus heureux.
Mais, toi, tu ne vis pas chez eux.
Tu oublies que chacun a ses tracas.
Tu n'aimerais sûrement pas mieux leur cas.

Comment peux-tu aimer la vie
si ton coeur est plein d'envie,
si tu ne t'aimes pas,
si tu ne t'acceptes pas ?

Le plus grand obstacle au bonheur, sans doute,
c'est de rêver d'un bonheur trop grand.
Sache cueillir le bonheur au compte-gouttes:
ce sont de toutes petites qui font les océans.

Ne cherche pas le bonheur dans tes souvenirs.
Ne le cherche pas non plus dans l'avenir.
Cherche le bonheur dans le présent.
C'est là et là seulement qu'il t'attend.

Le bonheur, ce n'est pas un objet
que tu peux trouver quelque part hors de toi.
Le bonheur, ce n'est qu'un projet
qui part de toi et se réalise en toi.

Il n'existe pas de marchands de bonheur.
Il n'existe pas de machines à bonheur.
Il existe des gens qui croient au bonheur.
Ce sont ces gens qui font eux-mêmes leur bonheur.

Si, dans ton miroir, ta figure te déplaît,
à quoi te sert de briser ton reflet ?
Ce n'est pas ton miroir qu'il faut casser.
C'est toi qu'il faut changer !

PLOURDE, L'Abbé Charles-Eugène 
1933 - 2015
Canada

Le bonheur.

Partager cet article

27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 11:49
Extra...
La différence entre l'ordinaire
et l'extraordinaire
c'est ce petit extra.

 

 

 

Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ;
car il n'y a ni oeuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse,
dans le séjour des morts, où tu vas.


Ecclésiaste 9:10

 

Extra...

Partager cet article

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 11:43
Etrange...


    A l’école, on n’a même pas le droit de dire quoi que ce soit, parce que Dieu est toujours en train de regarder et d’écouter, comme on le sait depuis le catéchisme.
« Qui t’a créée ? Dieu m’a créée.
Pourquoi Dieu t’a-t-Il créée ? Dieu m’a créée pour L’aimer et Le vénérer. »
Enfin vous connaissez.
Il y en a comme ça tout un gros livre, mais l’idée, en gros, c’est de ne prendre aucun risque par ce que lui ne prend jamais de vacances, jamais, toujours là à regarder et à écouter – même le dimanche alors qu’en principe on n’a pas le droit. Ce qui est quand même bizarre – mais je suppose qu’Il peut se permettre de ne pas suivre le règlement, puisque, le jour du Seigneur, c’est Lui qui l’a créé n’est-ce pas ?

    Joseph Connolly

 

Etrange...

Partager cet article

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 10:18
 Es-tu la femme de Dieu ?

 

Un jour froid de décembre, à New York, il y a quelques années, un petit garçon de dix ans se tenait devant un magasin de chaussures sur le trottoir, pieds nus, regardant la vitrine en tremblant de froid.
 
Une dame s’est approchée du jeune garçon et lui a dit : « Dis-donc, tu as l’air d’être profondément plongé dans tes pensées, en regardant à travers cette fenêtre ! »
Le garçon a répondu : « J’étais en train de demander à Dieu de me donner une paire de chaussures. »
 
La dame l’a pris par la main, est entrée dans le magasin et a demandé au vendeur de lui apporter une douzaine de paires de chaussettes pour le garçon. Elle lui a ensuite demandé d’apporter une bassine d’eau et une serviette. Il les lui a apportés rapidement.
 
Elle a emmené le petit garçon au fond du magasin et, retirant ses gants, elle s’est agenouillée et a lavé les petits pieds avant de les sécher avec la serviette.
 
Pendant ce temps, le vendeur est revenu avec les chaussettes. Après lui en avoir mis une paire, elle a acheté une paire de chaussures.
 
Elle a attaché les paires de chaussettes restantes et les lui a données. Elle lui a tapoté la tête et a dit : « Voilà, tu seras plus à l’aise comme ça. »
 
Au moment où elle se détournait pour partir, le petit garçon stupéfait l’a attrapée par la main, l’a regardée avec des larmes dans les yeux et lui a demandé : « Es-tu la femme de Dieu ? » 


Source... inconnue

 

 

 

 

 

 Es-tu la femme de Dieu ?

Partager cet article

Published by sms - dans News
commenter cet article
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 04:30

..  viel Geburtstag zum Glück ...

Zum Geburtstag viel Glück...
Zum Geburtstag viel Glück...
Zum Geburtstag viel Glück...
Glück, das wünsche ich dir heute,
Glück in allem, jederzeit.
GenieBe alle deine Stunden,
voll innerer Zufriedenheit.
Glück ist Regen, wenn es heiB ist,
Oder Sonne nach dem Guss.
Glück ist, wenn ein Kind ein Eis isst
Oder auch ein lieber GruB.
Ja, Glück hat vielerlei Gesichter,
es ist alles, was gefàllt,
all die hellen Lebenslichter,
die du findest auf der Welt.

Es ist Wârme, wenn uns kalt ist
Oder eines Freundes Hand.
Es ist Ruhe, die im Wald ist
Oder weiBer Meeresstrand.

Es ist Tage Ohne Sorgen,
Oder wenn du frôhlich lachst.
Es ist jeder neue Morgen
und auch bunte Blütenpracht.

Glück ist eine Stunde Freizeit,
manchmal auch ein gutes Buch.
Glück ist Wein in froher Runde
Oder freundlicher Besuch.

 

Glück ist gar nicht mal so selten
und wird überall beschert.
Wer ihm Tür und Tore ôffnet,
der lebt wirklich lebenwert !

Zum Geburtstag viel Glück...

Partager cet article

18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 09:44
Si tu savais comme Il t'aime.

Connais-tu de Dieu, le don merveilleux
De Jésus notre grand Sauveur ?
Et le saint-Esprit, ce don glorieux
C'est la vie et le bonheur

Refrain
Si tu savais comme Il t'aime
Sans tarder tu viendrais à Lui
Tu viendrais à l'heure même
Tu viendrais dès aujourd'hui

Connais-tu le prix du sang précieux
qui coula sur le mont Calvaire ?
Et de tes péchés, sans doute nombreux
As-tu donc le pardon, mon frère ?

Et de ton salut, es-tu bien certain
Que Jésus t'a sauvé par grâce ?
T'en vas-tu joyeux, le long du chemin
Connaissant du sang l'efficace

Si de maladie ton corps est souffrant
Crois à Jésus toujours le même
Ce grand médecin si compatissant
Peut guérir jusqu'aux maux

 

 

Si tu savais comme Il t'aime.

paroles introuvables sur le net....et voilà  une bonne chose de faite....je pense !

Partager cet article

22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 10:54
Voir mon sauveur face à face.

 

Voir mon sauveur face à face
Voir Jésus dans sa beauté
O joie ! O suprême grâce,
O bonheur ! Félicité !

Oui, dans ta magnificence
Je te verrai Divin Roi !
Pour toujours en ta présence,
je serais semblable à toi

Ta gloire est encore voilée
Aux yeux de l'humanité
Bientôt sera révélée
Ton ineffable beauté

Oh ! Quels transports d'allégresse
Quand tes yeux baissés sur moi
Me diront avec tendresse:
"Je mourus aussi pour toi"

Quel ami fidèle et tendre
Nous avons en Jésus-Christ
Toujours prêt à nous entendre
A répondre à notre cri

Il connait nos défaillances
Nos chutes et nos ennuis
Il nous donne sa puissance
Et c'est lui qui nous conduit

Quel ami fidèle et tendre
Nous avons en Jésus-Christ
Bientôt il viendra nous prendre
Pour être au ciel avec lui

Suivons donc la bonne voie
En comptant sur son secours
Bientôt nous aurons la joie
De vivre avec lui toujours

 

Carrie Elizabeth Ellis Breck
1855-1934
Music : Grant C. Tull­ar

 

Voir mon sauveur face à face.

Partager cet article

Published by sms - dans Vidéo
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 10:43

 

 

 

A tous ceux qui l'ont connue, aimée et estimée, nous avons la profonde douleur de faire part du décès de
                 Caroline NEUBRAND

notre très chère et inoubliable fille, compagne, sœur, belle-sœur, belle-fille, marraine et tata adorée, filleule, nièce, cousine, parente et amie, enlevée à notre affection le 1er mai 2016, dans sa 55e année.

La cérémonie religieuse a eu lieu le mardi 10 mai 2016, à 14h30, en l'église Saint-Gilles de Saint-Pierre-Bois.

 

Ne t'inquiète pas là  :  je suis encore là ...

 

Le manque que tu laisses dans notre existence
ne sera jamais comblé et le temps ne pourra effacer les souvenirs heureux
qui habitent notre cœur pour toujours.

 

 

 

Caroline Neubrand.
1961-2016

Ne t'inquiète pas là  :  je suis encore là ...

Ne t'inquiète pas là  :  je suis encore là ...
m'écrivait-elle...un jour....

Partager cet article

Published by sms - dans et voilà
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 10:37
 
 
Nous vivons, Seigneur,
dans un monde fermé à double tour,
verrouillé par des milliers,
des millions de clés.
Chacun a les siennes :
Celles de la maison
et celles de la voiture,
celles de son bureau
et celles de son coffre.
Et comme si ce n'était rien
que tout cet attirail,
nous cherchons sans cesse
une autre clé :
Clé de la réussite ou clé du bonheur,
clé du pouvoir ou clé des songes...
Toi, Seigneur,
qui as ouvert les yeux des aveugles
et les oreilles des sourds,
donne-nous aujourd'hui
la seule clé qui nous manque :
Celle qui ne verrouille pas, mais libère ;
celle qui ne renferme pas nos trésors périssables, mais livre passage à ton amour ; celle que tu as confiée
 aux mains fragiles de ton Église :
La clé de ton Royaume.
François Séjourné


 
Fermé à double tour...

Partager cet article

23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 16:23
Merci, Seigneur, pour les petites joies.

 

Merci, Seigneur, pour les petites joies ;
les grandes sont trop chères l

Merci pour le soleil qui frappe à ma fenêtre ;
pour un sourire reçu ; pour un mot d’espérance
ou pour un seul moment de bien-être et de paix !
Je n’ai pas mérité mes peines
mais n’ai pas mérité ces joies.

Merci pour ces petits présents
qui m’aident à supporter les heures difficiles.
Si j’en faisais la somme,
peut-être, trouverais-je une façon nouvelle
de comprendre ma vie.

Merci pour ces petites joies
qui me font entrevoir l’autre face des choses :
dans la souffrance, il y a de l’amour ;
dans le combat, il y a de la vie ;
dans les ténèbres se découvre la foi.
Rien n’est jamais tout noir
dans ce monde endurci.

Par ces petites joies, je puis me préparer
à cette joie parfaite pour laquelle tu m’as fait
et croire en ton Royaume.

En attendant ce jour, ouvre mes yeux
sur tout ce qui est bon,
sur tout ce qui est beau,
même si c’est fugace.

Qu’à force de sourire aux bonheurs passagers
je devienne à mon tour
une ’’petite joie’’ pour ceux qui n’y croient plu

Merci, Seigneur, pour les petites joies.

Partager cet article

Texte Libre